Pour nous protéger, adoptons le masque. Quelques règles à respecter pour bien le porter

Nous sommes tous invités à porter un masque pour faire barrière aux gouttelettes et aux postillons potentiellement infectés par le coronavirus SARS Cov2. Pour garantir l’efficacité et l’innocuité du port de masque, quelques règles doivent être respectées

Dans un précédent billet intitulé Covid-19 : masque chirurgical, FFP2, alternatif ? Le point sur les masques, nous avons conclu que dans les situations de vie quotidienne, tous les masques (excepté ceux munis d’une valve expiratoire) sont efficaces pour bloquer l’émission de gouttelettes potentiellement infectées. Encore faut-il respecter des précautions pour mettre un masque, le porter, l’ôter, le stocker, le jeter (masque à usage unique) ou le laver (masque alternatif lavable).

Démonstration

On retient

  • Avant de mettre le masque, se laver les mains à l’eau et au savon (ou avec du gel hydro-alcoolique).
  • Le masque doit couvrir le nez, la bouche et le menton (un masque qui laisse le nez exposé ne sert à rien du tout !)
  • Le masque doit être bien ajusté et il doit rester parfaitement en place lorsque vous parlez ou que vous bougez (sinon, vous aurez le réflexe de le repositionner avec les doigts : exactement ce qu’il ne faut pas faire !)
  • Ne pas touchers le masque une fois mis en place.
  • Ne jamais abaisser un masque sur le menton ou sur le cou.
  • Si vous devez boire, ou vous gratter, lavez-vous les mains, ôtez un des 2 élastiques auriculaires avec précaution et remettez le masque sans toucher la pièce centrale.
  • Ôter le masque par les élastiques ou par les lacets sans toucher le masque (en commençant par les lacets inférieurs) et le jeter (masque chirurgical) dans une poubelle normale et fermée, ou le stocker (masque en tissu) dans un sac en plastique fermé, en vue de le laver plus tard.
  • Et, se laver les mains à l’eau et au savon (ou avec du gel hydro-alcoolique).

Le principe des 3M

  • Masque : chacun de nous est protégé par le masque que les autres portent.
  • Mains : les laver très régulièrement pour éviter toute contamination manuportée (gestes réflexes et inconscients).
  • Mètre, (au minimum) : la distance de projection d’une gouttelette ou d’un postillon est évaluée à environ 1 mètre). Cette distance s’allonge lorsque les gouttelettes sont projetées dans l’air par un éternuement non protégé.

et, bien entendu :

  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter dans une poubelle fermée
  • Tousser ou éternuer dans son coude
  • Se saluer sans s’embrasser ni faire d’accolades

La gestion des masques

>Durée d’utilisation : la respiration humidifie le masque. Au bout de environ 3h, ôter le masque (masque chirurgical) et le jeter ou le stocker (masque alternatif réutilisable). Puis, se laver les mains à l’eau et au savon et mettre un nouveau masque.

>Stockage des masques alternatifs : après avoir ôté le masque par les lacets ou par les élastiques (sans toucher la pièce principale du masque), placez-le masque dans un sac en plastique fermé.

>Lavage des masques alternatifs : suivre scrupuleusement les indications du fabricant. Laver les masques alternatifs en tissu à 60°C pendant 30 minutes au minimum et les laisser sécher à l’air libre au minimum pendant 2h (le séchage en machine abime les fibres). Pour rappel, l’AFNOR préconise d’utiliser les masques en tissu confectionnés en coton classique 30 fois au maximum.


Source : Gouvernement.fr

Pour réviser avec un peu d’humour


Retour haut de page