Le 28 avril 2020, le Premier ministre a présenté la stratégie de déconfinement du Gouvernement français. A partir du 11 mai, il faut apprendre à vivre avec le virus dans toutes les sphères de notre vie professionnelle et sociale. Les mesures annoncées ne sont pas définitives et feront l’objet d’évaluations rapprochées, afin d’opérer les ajustements susceptibles de s’imposer en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Protéger, tester, isoler : les 3 grands principes directeurs pour éviter l’apparition de nouveaux clusters et prévenir une nouvelle flambée de l’épidémie

Protéger

  • Le grand public pourra se procurer des masques via différents canaux et est également encouragé à en fabriquer.
  • Les entreprises et les collectivités territoriales devront fournir des masques aux salariés et aux agents.
  • Le déconfinement devra s’opérer dans le respect des gestes barrière et des mesures de distanciation sociale.

Tester

  • À partir du 7 mai 2020, 700.000 tests (pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie à 100%) seront réalisés chaque semaine.
  • Création de brigades chargées de remonter la liste des cas contact, pour inciter ces personnes se faire tester, ou à vérifier qu’ils se sont fait tester.

Isoler

  • Un plan d’accompagnement de l’isolement sera défini par les autorités locales (maire/ préfet).
  • Les personnes testées positives seront isolées et devront, soit rester à domicile (avec toute leur famille) ou séjourner dans un hôtel réquisitionnés (sur la base du volontariat).
  • L’application STOPCOVID fera l’objet d’un débat et d’un vote à l’Assemblée Nationale.

Progressivité : se laisser du temps et faire des états des lieux rapprochés

  • Tous les indicateurs doivent être favorables à la date du 11 mai. Dans le cas contraire, le déconfinement sera reporté au 2 juin.
  • Le Premier ministre fera un point nouveau point de situation fin mai.
  • La prolongation de l’Etat d’Urgence sanitaire jusqu’au 23 juillet fera l’objet d’une proposition de vote

Déconfinement par zone géographique

Le déconfinement s’opérera de manière différenciée, en fonction du classement des territoires annoncé le 7 mai (zones rouges et zones vertes), effectué selon 3 critères :

  • Taux de nouveaux cas dans le département sur 7 jours
  • État de la capacité hospitalière dans la région concernée
  • Capacité locale de réalisation de tests de dépistage

Reprise de la vie économique et sociale

Établissements scolaires : consultez le site du Gouvernement, rubrique Pour vos enfants et leur scolarité

Les entreprises

  • Le télétravail doit rester la règle, autant que possible
  • Horaires décalés à privilégier
  • Concertation avec les partenaires sociaux pour adapter les conditions de travail
  • Port du masque obligatoire, fourni par les entreprises ou acheté par le salarié
  • Maintien du dispositif d’activité partielle jusqu’au 1er juin 2020


Commerces

  • Réouverture le 11 mai, également pour les marchés, sauf exception (décision du maire ou du préfet)
  • Ouverture reportée pour les centres commerciaux dont la zone de chalandage est supérieure à 40.000 m2
  • Règles strictes : les commerçant devront limiter le nombre de personnes présentes dans leur magasin, organiser la distanciation sociale et pourront exiger le port de masque.
  • La fermeture des cafés, des bars et des restaurants est prolongée : communication attendu à la fin du moi de mai.

Les transports

L’offre de transports sera revue à la hausse et toutes les mesures permettant d’encourager la diminution des besoins de transport seront encouragées :

  • Incitation au maintien du télétravail
  • Pratique des horaires décalés
  • Réservation des moyens de transport aux travailleurs pendant les heures de pointe.

Respect des gestes barrière et mesures de distanciation sociale :

  • Concertation entre les collectivités et les sociétés de transport pour réguler le flux des d’usagers
  • le port du masque sera rendu obligatoire
  • Mesures annoncées : condamnation de sièges (1/2), marquage au sol, régulation des flux
  • Valable également pour les VTC, les taxis et les bus scolaires

Déplacements autorisés sans attestation à moins de 100 km du domicile :

  • Réduction de l’offre de transports interrégionaux et réservation obligatoire des titres de transport
  • Déplacements supérieurs à 100kms du domicile autorisés seulement avec attestation, uniquement pour raison professionnelle ou familiale impérieuse.

La vie sociale

Retrouvez toutes les dispositions concernant la circulation des personnes, des activités en extérieur et de la fréquentation des lieux publics sur le site du Gouvernement.


Le discours du Premier ministre Edouard Philippe dans son intégralité

Retour haut de page