Covid-19 : Le point sur la notion de personne vulnérable, ou devant rester à domicile

Declare.ameli.fr : la plateforme en ligne de déclaration de maintien à domicile à l’attention des personnes vulnérables 

Cette plateforme de déclaration en ligne permet aux personnes vulnérables présentant un risque accru de développer des formes graves de la maladie ainsi qu’aux personnes cohabitant avec ces personnes, de bénéficier d’un arrêt de travail.

Note : À compter du 1er mai 2020, ce dispositif dérogatoire est réservé aux professions libérales, artisans-commerçants, professionnels de santé, artistes auteurs, stagiaires de la formation professionnelle ou gérants salariés présentant un risque de développer une forme grave d’infection Covid-19. Ce dispositif leur permet de bénéficier d’un arrêt de travail à titre préventif.

A partir du 1er mai, les salariés précédemment en arrêt de travail pour ces motifs seront placées en activité partielle par leur employeur.

Les personnes concernées peuvent joindre leur médecin traitant par téléphone avant déclaration en ligne, si elles ne sont pas certaines de correspondre aux critères définis par l’Assurance Maladie.

De même, les personnes atteintes d’une affection chronique non reconnue ou non déclarée et qui ont un doute sur leur possibilité de pouvoir travailler sans risque pour leur santé peuvent bien entendu appeler leur médecin traitant. Le médecin traitant pourra réaliser une consultation par téléphone et juger de la pertinence d’un arrêt de travail.

  • Si le médecin traitant n’est pas joignable ou en l’absence de médecin traitant, les personnes concernées peuvent joindre leur médecin du travail.

Declare.ameli.fr : aussi pour les parents sans possibilité de télétravail et contraints de rester à domicile pour garder leur enfant de moins de 16 ans

Ce dispositif s’adresse également aux parents d’enfants en situation de handicap, quel que soit l’âge de l’enfant.

Note : à compter du 1er mai 2020, cette disposition est exclusivement réservée aux aux professions libérales, artisans-commerçants, professionnels de santé, artistes auteur, stagiaires de la formation professionnelle ou gérants salariés.

A partir du 1er mai 2020, les salariés concernés par ces situations doivent être placés en activité partielle par leur employeur.


Retrouvez l’ensemble des informations concernant ce dispositif sur la page dédiée du ministère du Travail

Retour haut de page