Masques alternatifs : les recommandations d’IPAL en attendant les mesures à venir.

Vous êtes nombreux à nous interroger sur l’approvisionnement en masques destinés à protéger vos salariés. Si vous souhaitez proposer des masques alternatifs à vos équipes, IPAL vous recommande d’utiliser le référentiel et les patrons de l’Association Française de Normalisation (AFNOR). Inscrivez-vous sur la plateforme solidaire de l’AFNOR, pour trouver un fabricant situé au plus près de votre entreprise.

En attendant une offre plus large en masques chirurgicaux et en masques FFP2 à destination des entreprises, L’AFNOR a établi un cahier des charges désormais référencé par une note interministérielle et a normé deux types de  « Masques Barrière » : un masque à plis et un masque « bec de canard ».

Note : Ces masques, dits de catégorie 2, sont des masques à visée collective, destinés à protéger l’ensemble d’un groupe portant ces masques.

Pour recevoir le référentiel de l’AFNOR,  nous vous invitons à vous rendre directement sur le portail de l’AFNOR et à vous identifier. Vous recevrez le référentiel et les patrons en PDF.

Vous pouvez également vous inscrire sur la plateforme solidaire du Groupe AFNOR, pour identifier un fabricant localisé au plus près de votre entreprise et recevoir des masques alternatifs conçus selon le référentiel de l’AFNOR, à titre gratuit ou à prix coûtant.

masques-barrieres.afnor.org

Ces dispositifs ne sont pas destinés à être utilisés
par les soignants, au contact des patients.

Une protection complémentaire aux gestes barrière

Ces masques en tissu sont destinés à faciliter l’équipement rapide de la population et à protéger les salariés, les agents publics et toute la population susceptible de s’en équiper lors des trajets domicile-travail, par exemple.

Ils répondent à un niveau de performance moins ambitieux que celui des masques chirurgicaux et FFP2. Néanmoins, ils ont vocation à apporter une protection réelle contre la diffusion du coronavirus Covid-19.

Note : l’efficacité et l’innocuité de ces masques dépend des textiles utilisés, du respect strict du processus de confection, des bonnes pratiques d’usage, de stockage et de nettoyage. Enfin, il convient de rappeler que l’usage de ces masques ne saurait se substituer à l’application stricte des gestes barrière.

Demandez l’avis de votre médecin du travail et consultez le CSE

Certaines activités sont susceptibles de compromettre l’usage adapté et utile de ce type de masques. Avant de les proposer à l’ensemble de vos salariés, sollicitez l’avis de votre médecin du travail et consultez le CSE de votre entreprise.

D’accord pour les tutoriels en ligne, mais soyez prudents 

Désormais, de nombreux talents s’expriment sur la toile, facilitant considérablement le maniement du fil et de l’aiguille. Ce pendant, soyez vigilants et veillez à ce que les consignes indiquées correspondent bien aux spécifications du référentiel de l’AFNOR.

Ces informations vous sont proposées par François DERNIAUX, ingénieur prévention et par Sylvie BAOT, infirmière de santé au travail.

Covid-19 : consultez nos recommandations à l’attention des salariés et des employeurs.


Retour haut de page